La route de la liberté

La route de la liberté

LE COUPLE et l'aide du Conseil Conjugal

        C'est au moment de mon divorce que j'ai rencontré une Conseillère Conjugale qui m'a aidé à commencer à comprendre pourquoi mon couple en était arrivé là.

         Après mon divorce, je me suis tournée vers cette formation qui dure plusieurs années et exige, bien entendu, une thérapie personnelle.

         J'ai exercé cette profession dans plusieurs centres de Planification en Seine-et-Marne et également en profession libérale. A la retraite désormais, je continue l'activité libérale.

 

Cet article est sans doute assez long car j'y ai réuni quelques documents qui me semblent intéressants sur la vie de couple.

 

 

 

 

 

AMOUR, FAISCEAU DE 5 GRANDS DESIRS

                                  

                                    DESIR PHYSIQUE

                         BESOIN DE TENDRESSE

                         BESOIN DE COMMUNICATION ET DE COMMUNION : cela s'apprend. Mettre des mots sur ses sensations, ses sentiments et ses pensées demande déjà d'en avoir conscience et de les analyser avant de pouvoir les communiquer.

                         BESOIN DE DONNER LA VIE: L'amour est fécond. Désir d'enfant, de se perpétuer mais aussi fécondité dans d'autres créations.

                         BESOIN D'ETRE RESPECTE, CONSIDERE COMME UNE PERSONNE avec ses besoins, ses désirs, ses exigences et sa propre évolution.

 

Le choix amoureux va s'articuler (consciemment ou inconsciemment) autour de la recherche de satisfaction de ces besoins. Dans la rencontre amoureuse, chacun est persuadé que l'autre va combler tous ses manques, ce qui entrainera les désillusions.

 

Le choix va se faire en fonction de similitude et de complémentarité. Le choix est narcissique, c.a.d qu'il se fait en fonction de soi. On a d'abord besoin d'être aimé avant de pouvoir aimer l'autre.

 

Le choix va se faire en fonction de nos images parentales et des vécus affectifs de l'enfance.

 

 

 

 

 

 

 LES  "MOMENTS-CLÉS" du Couple

 

La relation de couple est toujours en devenir et son évolution est la résultante du devenir de chacun des partenaires.

Nous sommes toujours en devenir. En conséquence, la relation de couple est perpétuellement en évolution. Elle est vivante et non statique.

 

Le terme "moment-clé"évoque un moment, une période intermédiaire qui laisse présager une évolution. Comme une clé ouvre une porte pour passer d'une pièce à l'autre, on quitte un état pour en vivre un autre Un moment-clé peut être source de bonheur ou de difficultés. Car tout changement implique la confrontation à l'inconnu et peut provoquer de l'inquiétude, de l'anxiété ou de l'angoisse. Exemple de l'attente d'un enfant.

 

Ces "moments-clé" peuvent  concerner les 2 partenaires, par exemple, le mariage, tout ce qui est en rapport avec les enfants, un déménagement, etc….

D'autres vont toucher plus particulièrement l'un ou l'autre mais avec l'éventualité d'une répercussion sur la vie de couple : chômage, changement professionnel, maladie, handicap, deuil d'un proche (parents, frère ou sœur), retraite, etc….

 

Ces "moments-clé" soulèvent toujours de fortes émotions vécues plus ou moins consciemment. Dans ces périodes, la relation de couple est fragilisée .et une bonne communication est essentielle pour dépasser cette période. Sinon, les "non-dit", les ressentiments s'installent et minent la vie du couple. C'est à ces moments qu'il peut être utile de se faire aider par un professionnel (conseiller conjugal ou thérapeute de couple).

 

Si on peut repérer ces moments, il faut rappeler qu'il existe tout le temps une interaction entre la réalisation de soi et la vie de couple. Chacun devrait être persuadé qu'il n'y a pas de contradiction entre les 2 car une vie de couple harmonieuse favorise l'épanouissement de chacun et l'enrichissement de chacun enrichit la vie du couple. Croire à cette possibilité et agir en conséquence installent l'entente et la confiance à la place de la méfiance et de la prise de pouvoir.

 

 

 

 

 

LA CRISE

La crise est une situation dramatique dans laquelle le sens est soit radicalement mis en cause, soit absent.

Dans l'antiquité, la crise qui touche le héros antique est un bouleversement dans l'identité du sujet. En psychopathologie, il y a risque d'une perte d'identité ou l'éventualité d'un changement profond et favorable de cette même identité.

 

Au niveau médical, une crise est un moment décisif où les symptômes s'exacerbent, allant vers la guérison ou l'aggravation. Si la crise ne se résous pas, il y a régression et déstructuration.

La notion de crise comporte la nécessité impérieuse d'un choix.

Dans une crise, il y a existence de contradictions qui exige ce choix car il n'y a pas possibilité de synthèse ni de compromis.

La crise est un processus évolutif.

Le déroulement critique est plus ou moins prolongé. Il y a une période d'indécision et de perplexité jusqu'à un point critique avec l'aboutissement et le dénouement. La crise n'induit pas la catastrophe mais, au contraire, peut la prévenir.

 

La crise naît particulièrement à un "moment-clé" de la vie de couple.


PHASES  DE  LA  CRISE

            1ère phase : la perplexité  sidération – émotions chaotiques – intellect bloqué

            2ème phase : flux et exagération de la tension intérieure : sentiment de catastrophe imminente, détresse primordiale, impensable. Réémergence de vieux problèmes non résolus.

            3ème phase : solutions nouvelles :réaménagement des motivations ou de la structure. La tension monte s'il n'apparaît aucune solution.

            4ème phase : terminaison

 

Si de nombreuses crises se résolvent grâce à la communication, d'autres restent larvées et se réveillent à l'occasion d'autres crises. C'est pourquoi la vie conjugale devient de plus en plus insupportable et parfois, bien triste chez les personnes âgées chez qui se réveille une agressivité qui ne s'était jamais manifestée auparavant.

 

 

 

CRISE OU ENNUI ?

"Comment différencier l'ennui d'une crise ?"

 

 

Où allons-nous trouver l'ennui dans le couple et la vie conjugale ?

 

Lors du choix amoureux

"Je m'ennuyais, voilà comment ça a commencé

 Elle m'ennuyait, voilà comment ça a fini" Alexandre Dumas fils

 

L'ennui est souvent tapi dans l'ombre lors de la rencontre amoureuse : deux jeunes ne rêvent que de s'échapper d'une vie familiale dans laquelle ils étouffent; une personne qui s'ennuie avec elle-même et dans sa propre vie va choisir une autre personne dynamique, pleine de projets, entreprenante, aimant prendre des initiatives Dans le meilleur des cas, si la personne dynamique ne se révèle pas toute puissante, chacun trouvera ses centres d'intérêt. Le risque est que l'ennui peut masquer une dépression plus ou moins larvée. Avec l'illusion que l'amour est tout puissant, l'un endosse le rôle de sauveur avec toutes ses conséquences.

 

Il est normal que les 2 tendances, passivité et activité, coexistent, voire même alternent dans un couple. Le danger peut apparaître avec les années quand il y a demande d'autonomie d'une part ou bien quand le partenaire réalise qu'il ne peut aider l'autre à se sortir de son ennui, sauf d'y plonger avec lui "par amour".

Il faudrait être conscient que notre partenaire ne peut satisfaire tous nos besoins et que cela est réciproque d'où l'importance d'une connaissance profonde avant de s'engager

On peut être aussi séduite (c'est souvent le cas des filles) par le boute-en-train ou le comique d'un groupe de garçons. C'est ignorer que c'est souvent une façade et que nombre de comiques ne le sont pas du tout dans la vie privée La désillusion est au rendez-vous.

 

Le quotidien et la routine

Un des éléments de la vie conjugale est le quotidien, constance et permanence d'interactions corporelles, affectives et économiques. Chaque couple met en place des références communes : place à table, place au lit, heures des repas, du coucher, etc.… Même si ces habitudes évoluent avec les contraintes extérieures, arrivée des enfants, travail, maladie, objet après objet, le processus de routine envahit le quotidien. Les règles deviennent porteuses de la vie familiale.

Le temps accaparé par la profession et les enfants, les conjoints sont obligés d'avoir une organisation à long terme. Des attentes personnelles peuvent alors être refoulées ou méconnues. C'est le cas de celui qui passe la majeure partie de son temps à faire "ce qu'il doit faire" ou à faire passer les besoins des autres devant les siens. Le couple, pris par le quotidien et l'immédiat, a tendance à oublier de cultiver la relation amoureuse et se laisse piéger par la routine.

Le quotidien peut alors vite synonyme d'ennui.

 

Il ne faut pas oublier que l'ennui est très subjectif et qu'il existe aussi dans le couple une demande de sécurité.

Certaines personnes ont une demande de sécurité très forte qui bloque tout imprévu ou tout changement .Elles ont besoin de leur cadre sécuritaire, de plages de repos ou de farniente.

 

D'autres, au contraire, détestent la routine et ont toujours besoin de nouveauté et d'activité. Comme une partie du choix amoureux se fait sur les différences, des compromis seront à faire et équilibrer ces deux besoins permettra d'équilibrer ces deux besoins.

 

Ennui et crises

Ils font souvent route ensemble et il n'est pas toujours facile de les différencier.

Faisons le choix de deux passages auxquels peu de couples échappent.

Le premier est celui du milieu de la vie, lorsque chacun fait le bilan de sa vie, de son avenir et de celui de son couple, l'ennui fait irruption et un besoin de renouveau se fait sentir. Ce passage correspond souvent à l'éloignement des enfants. Certaines femmes, qui n'ont existé que dans leurs rôles d'épouse et de mère, supportent mal ce vide. Les hommes constatent que les choses ne se sont pas toujours passées comme ils espéraient et, devant la peur de la vieillesse, certains s'échappent avec une femme plus jeune .Un des conjoints peut décider d'assouvir une passion qu'il avait sacrifiée auparavant.

C'est pourquoi supprimer un de nos intérêts ou demander à l'autre de le supprimer est dangereux. Ce "sacrifice" peut alors apparaître dans des crises ultérieures et le coût peut en être douloureux.

 

 

 

 

 

Le second est celui de la retraite

L'autre passage délicat sera celui de la retraite, particulièrement pour celui ou celle qui a beaucoup investi dans sa carrière. Lorsque se libère enfin du temps pour lui, souvent, il ne sait plus comment l'occuper d'une manière satisfaisante; c'est ce qu'on voit aussi chez celui qui s'en remet à son conjoint pour la plupart des décisions, ou chez le parent qui donne toujours priorité aux préférences de ses enfants.

De grosses divergences peuvent apparaître entre celui qui désire réaliser ce qui a été entravé par le travail et les enfants et l'autre qui a envie de calme, d'une vie tranquille au fond de la campagne. D'autres, face à un vide inconnu, ne recontactent pas leurs désirs, se laissent aller à une dépression qui, souvent, était restée masquée.  Le conjoint se sent complètement impuissant, voire coupable et une aide psychologique serait alors bienvenue.

 

"L'ennui d'une femme a toujours un nom, celui de l'homme avec qui elle vit. Car si elle s'ennuie, c'est qu'il ne la désennuie pas "  André Suarès

L'ennui serait-il une des causes des divorces de plus en plus nombreux demandés à cette époque de la vie ? (en majorité par les femmes)

 

Rupture aussi lorsqu'on réalise que l'on ne peut rien pour l'autre et que notre propre survie "psychique" est en cause. C'est le choix de vivre au lieu de survivre, voire de mourir au moins psychiquement.

 

Ennui ou crise ? Il n'y a pas de réponse toute faite mais l'ennui qui s'installe durablement dans un couple est un signal à ne pas négliger. S'ennuyer avec l'autre m'informe qu'il ne répond à aucun intérêt ou besoin actuel. Cela peut aboutir à une crise profonde voire une rupture, lorsque la relation conjugale ne nourrit plus et parvient même à détruire une identité.

La crise est déjà là lorsqu'on ne construit plus de projets, qu'on ne fait plus rien à deux et qu'on a besoin d'un "tiers" amis, famille, pour ne pas s'ennuyer. Il est alors urgent de réinterroger nos besoins réciproques et non satisfaits.

 

Vaincre l'ennui

Il me semble indispensable de garder à l'esprit que la vie est changement perpétuel. Remplaçons le verbe "être" par le verbe "devenir". Notre point de vue sur notre vie et sur celle de l'autre change immédiatement.

Avec le temps, les couples ont tendance à se reposer sur le besoin de sécurité : les rites remplacent l'innovation et la communication  Le couple s'enlise dans le conformisme et l'habitude. Le devenir demande d'entretenir la nouveauté et la créativité dans tous les domaines.

Si je n'arrive pas à sortir de l'ennui ou si je m'ennuie souvent, c'est le signe que je ne suis pas en contact avec mes intérêts, mes goûts et mes besoins.

On retrouve l'utilité de la véritable communication. Puis-je exprimer mes besoins ? sont-ils entendus ? Se sentir reconnu dans ses envies permet de les différer, parfois d'y renoncer car les frustrations font partie de la vie et le conjoint n'en est pas toujours responsable

Si les 2 partenaires sont attentifs à leur propre évolution et respectent celle de l'autre, c'est une découverte perpétuelle. Le couple qui sait écouter et répondre à ses nouvelles attentes, entretenir un dialogue et une créativité qui lui permet de gérer l'usure du quotidien, crée une dynamique qui lui permet de continuer sa route.

Ce n'est pas de l'égoïsme de rester proche de ses propres besoins et intérêts et de les satisfaire quand cela ne nuit pas à la relation conjugale mais, au contraire, l'enrichit. La créativité personnelle et celle du couple est l'antidote de l'ennui. Ce sont toutes ces créations réalisées ensemble ou séparément qui nourrissent le lien conjugal et permettent à de vieux couples de vivre ensemble sans s'ennuyer.


 

 

LE CONSEIL CONJUGAL et FAMILIAL

 

 

Le CONSEIL CONJUGAL  a son origine dans les pays anglo-saxons où le terme "counsellor" signifie "tenir conseil" et non "donner un conseil", ce qui peut prêter à confusion.

En effet, le CONSEIL CONJUGAL est un mode particulier d'aide, centré sur l'écoute et la relation dans le couple.

Les entretiens ouvrent un espace de parole où vont pouvoir s'exprimer les craintes, les peurs, les doutes, les émotions de chacun des membres du couple.

 

Ils permettent de voir la relation sous un angle différent, de comprendre les mécanismes mis en place souvent inconsciemment. Ils favorisent la prise de conscience des schémas affectifs qui perturbent la communication.

Cette aide concerne des personnes seules ou vivant en couple, mariées ou non. Les entretiens ont lieu en individuel ou en couple.

 

L'intervention du Conseiller permet une communication différente et c'est le couple lui-même qui trouvera de quelle façon résoudre la crise.

Si la décision amène à une séparation, elle est prise beaucoup plus consciemment en comprenant ce qui a été vécu. Cela évite des répercussions douloureuses à la fois sur les conjoints et les enfants. Cela permet aussi une évolution pour ne pas reporter les mêmes problèmes relationnels dans une autre vie conjugale.

 

Il est dommage que les couples ne se fassent souvent aider qu'au moment où la crise est déjà grave, ultime recours avant de frapper à la porte de l'avocat. c'st comme si on se rendait chez le médecin la veille de sa mort…On fait de la prévention pour sa santé et on entretient sa voiture mais on est complètement inconscient de la nécessité de "nourrir" son couple.

 

C'est pourquoi, j'aimerais que le Conseil Conjugal évolue vers une "Re-Création du couple" permanente.

 

 

 

 

 

 

La Re-Création de la vie de couple

 

La vie du couple et de la famille a été révolutionnée depuis une cinquantaine d'années car on lui demande maintenant d'être un lieu de construction personnelle et d'épanouissement pour tous ses membres.

Comment concilier avec la vie de couple le désir de m'épanouir et de révéler ma propre individualité?

Quel est le jeu du masculin et du féminin en moi et dans ma relation, les schémas traditionnels ayant, la plupart du temps, disparus?

Quelles sont les influences des histoires familiales de chacun? L'influence de mon enfance?

 

La "crise" apparaît quand toutes ces questions n'ont pas eu de réponses, souvent par un manque de connaissance de soi-même et de l'autre, un mal à "se dire" Il y a très souvent un problème de communication à résoudre.

 

La vie de couple est à re-créer en permanence.

 

 

 

 

 

 



12/09/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres